Logo Takh
L'Association pour le cheval de Przewalski TAKH, est une organisation française qui travaille depuis près de 15 ans à la réintroduction du cheval de Przewalski dans son habitat d'origine : la Mongolie. Le cheval de Przewalski ("takh" ou "takhi" en Mongol) est l'ancêtre du cheval tel que nous le connaissons aujourd'hui. Une des particularités du cheval de Przewalski est qu'il est le seul à n'avoir jamais été monté ni domestiqué. Le cheval de Przewalski est donc le dernier cheval sauvage du monde !

Cependant, depuis sa découverte par le colonel russe Nicolaï Przewalski au 19ème siècle, le cheval de Przewalski est devenu la cible d'une chasse et d'une capture intensives qui ont conduit à son extinction à l'état sauvage dans les années 1960. Seuls la douzaine de chevaux de Przewalski qui vivaient en captivité en zoos au milieu du XXème siècle a permis à l’animal de ne pas complètement disparaitre de la surface du globe.

La fondatrice de l'association Takh, Claudia Feh a travaillé pendant plus de 15 ans à rendre à ce cheval sa liberté, en Mongolie. Ainsi, son "opération réintroduction" consista à amener des chevaux nés dans différents zoos, dans une semi-réserve du parc National des Cévennes en France, afin de leur permettre de retrouver leurs instincts sauvages.

Après presque 10 ans de vie sauvage au Villaret, la petite population de chevaux de Przewalski qui formait des familles et présentait des comportements de chevaux sauvages, fût enfin transportée jusqu'en Mongolie.

Actuellement, près de 400 chevaux de Przewalski vivent en liberté. Cependant, pour que ces chevaux soient retirés de la liste des espèces menacées, il devrait y avoir 3 à 5 groupes de 1500 chevaux !

our garantir la pérennité de l'espèce, une des clés du succès consiste à s'assurer que les "takhi" disposent d'un habitat sûr, exempt de surpâturage et de braconnage, mais il faut aussi mettre en place une gestion des chevaux domestiques afin d'éviter la transmission et l'hybridation des maladies. Cela signifie qu'il est impératif de trouver des moyens durables pour que les chevaux sauvages, les chevaux domestiques et les éleveurs partagent le même espace. La clé pour sauver le dernier cheval sauvage du monde, est donc la création de modes de vie durables pour les populations locales !

En plus de la réintroduction des chevaux, Takh a aussi pour mission de communiquer et d'éduquer sur la protection de la nature à travers des publications à destination du grand public et du public scientifique, l'organisation d'un forum annuel pour les éleveurs de Khomyn Tal, la création d'une école d'été pour les enfants des éleveurs ainsi que la direction d'un centre d'accueil et d'enseignement éthologique au Villaret.